Les mercredis du FRAC

Les mercredis du FRAC Des ateliers d’arts plastiques et d’histoire de l’art pour enfants

Nous avons testé « Les mercredis du FRAC »

Depuis septembre, le Fonds Régional d’Art Contemporain Languedoc Roussillon propose des ateliers d’histoire de l’art et d’arts plastiques pour les enfants de 5 à 12 ans.

Ces ateliers se déroulent autour de l’exposition en cours à la galerie du FRAC située rue Rimbaud dans le quartier de Figuerolles, à Montpellier.

Les murs immaculés et les néons éblouissants que l’on aperçoit en marchant le long du trottoir attirent le passant curieux. C’est un surprenant contraste avec l’extérieur. Quelques mètres plus loin, l’énorme porte d’un ancien garage Citroën bleu clair nous étonne plus encore. Derrière elle, se cachent le service des publics et l’entrepôt des œuvres d’art.

L’atelier de mercredi dernier, auquel nous avons eu le plaisir de participer, était animé par l’artiste plasticien Nicolas Daubanes.

Nicolas a commencé par montrer aux enfants les matériaux nécessaires pour faire de la photographie argentique : du papier photosensible, un produit révélateur, un pour le bain d’arrêt et un fixateur. Ensuite, trois bacs (un pour chaque étape), de l’eau pour diluer les produits et des pinces pour déplacer les photogrammes d’un bac à l’autre. On peut donc commencer à faire de la photochimie !

La démarche très pédagogique de Nicolas envers les enfants m’a fait tout de suite penser qu’il a beaucoup d’expérience avec les jeunes publics. Je découvre en effet qu’il est coordinateur des interventions en milieu scolaire à l’Ecole des Beaux-Arts de Carcassonne.

Une chambre noire a donc été préparée, puis la dilution des produits et diverses recommandations ont suivi.

Plusieurs expériences ont été menées.

  • Photogramme de la main des enfants : du papier sensible, la main posée dessus, on allume la lumière, on l’éteint et, comme par magie, le bain révèle des petites mains blanches sur le fond noir.
  • Ensuite, des papiers découpés : des étoiles, des bonhommes, des chatons, des lettres, des noms, voire des anamorphoses qui font écho à la sculpture de Tjeerd Alkema dans l’exposition. Bref, tout type de forme s’est parfaitement adapté à l’expérience.
  • Pour terminer, les enfants ont dessiné sur du papier et leurs dessins ont subi le même procédé.

Les enfants se sont prêtés à ce jeu avec beaucoup d’enthousiasme. Il faut dire que c’est toujours fascinant de voir apparaître des formes sur du papier blanc avec quelques simples passages photochimiques.

Puis, Nicolas leur a montré comment construire un sténopé : on a juste besoin d’une boite cylindrique des fameuses chips apéro aux innombrables saveurs, de scotch noir pour masquer le couvercle transparent, d’un petit trou au milieu de la boîte et de papier photosensible à l’intérieur.

Mais quelle œuvre d’art photographier dans l’exposition? Le choix est tombé sur le vélo Marin Sausalito de Simon Starling fait avec le métal fondu de la chaise de Charles Eames.

Le sténopé a été placé sur un socle et Nicolas a enlevé le masque du petit trou qui est resté ouvert pendant trois minutes.

Nous ne savions pas si l’exposition à la lumière allait être suffisante ou trop longue et donc nous avons attendu avec impatience que le produit révélateur agisse … vélo ou pas vélo ? Est-ce qu’on allait effectivement voir quelque chose ?

Et le vélo était bien là ! Fixé sur le papier photo ! En voici la preuve.

Nous avons adoré cet atelier !

Mercredi prochain Nicolas Daubanes sera de nouveau au FRAC pour animer le dernier atelier du cycle et les photographes en herbe fabriqueront leur propre sténopé.

Et le 23 mars le deuxième et dernier cycle démarrera autour de l’exposition d’Hamid MaghraouiLes ateliers seront autour de la vidéo et ils seront organisés comme suit :

– une séance découverte de l’exposition à travers un cours d’histoire de l’art et un atelier de yoga mars). Pourquoi du yoga? Pour s’approprier de l’espace d’exposition de façon différente et sensorielle.

– deux séances d’arts plastiques avec un plasticien.

– deux séances d’arts plastiques avec une médiatrice, suivies d’une demi-heure d’initiation à d’histoire de l’art.

Les mercredis : 23 et 30 mars, 6 et 13 avril, 11 mai 2016.

Prix pour les 5 ateliers : 35 €