FRAC OCCITANIE

Au FRAC pour mieux apprécier l’art contemporain

Le Service éducatif du FRAC propose tout au long de cette année scolaire 2017-2018 des visites – ateliers guidés par des artistes : vos enfants découvriront les œuvres exposées par le biais d’ateliers d’arts plastiques, orientés vers le graphisme.

Ces ateliers seront l’occasion d’aiguiser leur regard, de stimuler leur créativité et leur imagination à travers les techniques de dessin.

Lors des ateliers proposés en 2016-2017, nous avons assisté à celui dirigé par Emilie Losch, artiste montpelliéraine polyvalente qui aime transformer la matière brute pour réaliser des projets dans lesquels la démarcation entre architecture, design et art est très nuancée. Emilie a l’habitude de créer en tenant compte du spectateur dans sa dimension corporelle et dans le regard qu’il porte sur l’œuvre.

Ce qui a interpellé l’artiste lors de ces ateliers, c’est la nature en tant qu’élément de base ou d’inspiration pour construire une œuvre. L’œuvre est produite par l’homme sur la base d’éléments naturels. L’agencement dans la feuille permet donner une nouvelle vie à ces éléments de la nature.

La nature observée est réinterprétée pour donner naissance à une nouvelle plasticité.

À cette occasion, Emilie Losch a réussi à éveiller l’intérêt des enfants pour l’observation des éléments naturels (branches, fleurs, pierres, …) afin qu’ils imaginent un paysage.

Ce travail est inspiré par une œuvre d’Émilie, Phantasia : il s’agit de deux grands dessins sur des rouleaux de papier d’architecte. Une fois une partie dessinée, l’artiste la roule et une autre partie vierge est prête pour la création. Le but est de dessiner sans avoir une vision global de l’œuvre, de façon détachée, séparée et individuelle.

La partie de paysage cachée au fur et à mesure permet de créer une fresque étonnante et parfois bouleversante. Cette fresque inspirée des formes et des éléments naturels, nous transmet l’idée de la fragilité de la matière.

Ne sachant pas ce qui se cache avant, les répétitions sont autorisées et invitées.

Quelques témoignages des enfants :

« J’ai fait au hasard le monde tout au bout car je ne sais pas vraiment comment il est ! Je vais ensuite découvrir le monde que j’ai fait. »

« Je recopie ces pierres et je ne sais pas ce qui se cache au bout et je dessine ce qui me donne envie. »

L’atelier d’Emilie Losch du 11 mai prévoyait du collage pour assembler les différentes œuvres dans une affiche finale.

Celui du 4 mai avait comme objectif l’assemblage d’éléments naturels (feuilles, baies, pommes de pin et branches) afin de créer une œuvre issue des éléments de la nature.

Si vous voulez en savoir plus sur l’artiste, rendez-vous sur son site.

Le but de ce cycle d’ateliers était de donner aux enfants un aperçu des différentes techniques qu’on pouvait utiliser dans le graphisme.

À chaque atelier, les enfants ont visité l’exposition pendant 15 minutes pour s’imprégner de plus en plus de cet univers.

La première séance du prochain cycle des ateliers 2017-2018 sera avec Maud Chabrol, chorégraphe, pour appréhender l’expo en profondeur dès le début, par le biais de son corps, à travers des mouvements chorégraphiques. Elle sera suivi de séances d’arts plastiqu